Concours de cuisine - Léandre Austin
Léandre Austin

Je tiens un café plutôt sympathique sur la rue principale, ce qui me permet de faire toutes sortes de rencontres! Mon quotidien est donc enrichi de singulières et inspirantes personnes. Mon blogue, c’est définitivement cette vision que j’ai de la vie - proposée en format Web. Une sympathique ambiance règne dans chacune de mes écrits. J’espère que vous apprécierez me lire autant que j’ai du plaisir à écrire.

Concours de cuisine

Concours de cuisine - Léandre Austin

Certains y voient comme un concours totalement inutile, le rendez-vous de ceux qui ne savent pas quoi faire de leur journée. D’autres voient plutôt cela comme un loisir comme les autres, une passion même. Je fais référence au concours de nourriture et à l’esprit de compétition qui va avec. Je ne suis évidemment pas de ceux qui portent un jugement péjoratif sur les participants : moi-même, je fais partie des participants. Mais contrairement aux autres, je ne bénéficie pas d’un coaching par un professionnel. Eh oui, malgré les apparences, il y a derrière les concours de nourriture d’énormes enjeux financiers.

Une passion, mais une passion qui rapporte beaucoup

Cette compétition est l’une des passions que je partage avec ma femme. Certes, elle n’y participe que rarement, mais c’est une supporter sur qui je peux toujours compter. Et la passion est contagieuse dans ma petite famille. Tout le monde sait comment s’y prendre pour « ingurgiter » plusieurs hamburgers rapidement, sans risquer de faire une crise de hoquets. Sinon, à Québec, je fais évidemment partie des sous-estimés. Celui que les Québécois adulent, il se trouve que c’est notre voisin. Je n’ai pas besoin de vous dire que son pedigree en dit long sur l’efficacité de sa technique, ou plutôt, de ses techniques, le gars s’adapte en fonction des compétitions (locales, régionale, nationales, ou même, internationales), des enjeux, et surtout, du niveau des adversaires. Mais ce héros est considéré comme un négligé par les supporters d’un commanditaire, qui se trouve à être du domaine de la construction, soit une entreprise de remplacement toiture shawinigan.

Des négligés tenaces

En politique, pas seulement au Canada, mais aussi aux États-Unis, au Royaume-Uni, ou encore en France, ce sont parfois des outsiders qui remportent la bataille. Eh bien, je peux vous dire que c’est pareil pour les concours de bouffe. Le « héros » de Courville, justement, a maille à partir avec les adversaires. En demi-finale d’une compétition locale, il est disqualifié face à moi. En fait, ses techniques sont redoutables, mais il boit trop les paroles de ceux qui le flattent. Comme toujours, dans ce genre de circonstance, les réalités se rappellent à lui : il se rend compte que c’est un concours de bouffe, et non un concours de bouffons. Le « géant » montréalais a déjà fait la même erreur. Le « héros » québécois en avait alors profité pour l’éliminer dès en 8ème de finale. Dans ma famille, lors de grands événements, on organise parfois, des concours de cuisine. Et la première chose que j’apprends à mes enfants, c’est justement qu’il n’y a pas de négligé, qu’il faut toujours prendre tous les adversaires au sérieux.