On peut enfin commencer... - Léandre Austin
Léandre Austin

Je tiens un café plutôt sympathique sur la rue principale, ce qui me permet de faire toutes sortes de rencontres! Mon quotidien est donc enrichi de singulières et inspirantes personnes. Mon blogue, c’est définitivement cette vision que j’ai de la vie - proposée en format Web. Une sympathique ambiance règne dans chacune de mes écrits. J’espère que vous apprécierez me lire autant que j’ai du plaisir à écrire.

On peut enfin commencer...

On peut enfin commencer... - Léandre Austin

Avec ma conjointe, la décision de repeindre notre intérieur fut si évidente, que nous en avons parlé en même temps, un soir, alors que nous étions à table. Refaire le bureau serait un premier pas. Je lui ai montré un site où les teintes des peintures me plaisaient particulièrement. Je voulais aussi mettre des étagères supplémentaires, qui supporteraient le poids de tous nos livres. Un bleu canard avec des motifs cachemire taupe était un des papiers peints qu’ils proposaient à la vente. Finalement, tout bien considéré, mettre un revêtement mural pouvait être une solution intéressante, à laquelle je n’avais pas pensé jusque-là. Associé à la bibliothèque peinte en blanc, pour faire pénétrer un peu de luminosité dans la pièce, je voulais mettre un fauteuil recouvert d’un tissu en coton à motifs de fleurs brunes. C’était en revenant de mon rendez-vous avec un spécialiste de la gestion de patrimoine que j’avais vu ce fauteuil dans une boutique de décoration.

Ma conjointe avait adoré cet achat, un peu impulsif. Avec le nouveau décor du bureau, il serait parfait. Les nuances, montrées sur le site étaient magnifiques, et je pris plusieurs pots d’une peinture pour refaire le vestibule, d’un vert assez original. Ma conjointe avait acquis récemment, une console en fer forgé et marbre, d’un rose très pâle. Un miroir ovale serait placé au-dessus de la console, encadré de fleurs roses lumineuses, une guirlande décorative que j’avais eue dans un supermarché à Noël. Pour le salon, nous voulions une nuance de jaune curry sur tout un mur. Les autres seraient d’un blanc pur. Je commandais donc les pots de peinture en ligne, et j’attendis, avec impatience, ma commande.

Quand nous avons été livrés, je cuisinais. J’ouvris au livreur qui mit de grands cartons, très lourds, dans mon vestibule. Je déballais les paquets et je vis que tout était là. C’était parfait, je pouvais m’atteler au travail de peinture dès le weekend prochain. Le matériel nécessaire, c’est-à-dire les pinceaux, les grilles, les rouleaux, fut acheté, par mon épouse, au magasin de bricolage le plus proche de chez nous. Elle avait, tout autant que moi, hâte de voir le résultat des nouvelles couleurs que nous mettions dans notre maison. Quand nous avons terminé, la maison entière était transformée grâce aux nouvelles couleurs. Le jaune curry ressortait bien par contraste avec le blanc ; dans le bureau, le papier peint était en accord avec le fauteuil et la bibliothèque ; l’entrée de la maison était splendide.