Une soirée dans les serres tropicales - Léandre Austin
Léandre Austin

Je tiens un café plutôt sympathique sur la rue principale, ce qui me permet de faire toutes sortes de rencontres! Mon quotidien est donc enrichi de singulières et inspirantes personnes. Mon blogue, c’est définitivement cette vision que j’ai de la vie - proposée en format Web. Une sympathique ambiance règne dans chacune de mes écrits. J’espère que vous apprécierez me lire autant que j’ai du plaisir à écrire.

Une soirée dans les serres tropicales

Ce sont mes nouveaux voisins qui m’ont fait découvrir ce traitement douleur hanche Terrebonne. J’en ai tout de suite parlé à mon frère qui a été plus que satisfait. Annick et Luc se sont installés dans la maison voisine de la mienne depuis trois mois. Nous nous sommes rencontrés devant la porte de notre autre voisin et ami commun, Tristan. Ce dernier a une serre avec des plantes tropicales. Je n’avais jamais pu la visiter, et il m’avait convié à un souper avec d’autres personnes du voisinage, pour que tout son entourage puisse la découvrir. J’avais apporté mes fameux chaussons aux deux saumons et une confiture de courgettes, que je réalise moi-même. J’avais présenté cet assortiment dans deux grandes assiettes rouges. Bordées d’un filet doré, elles mettent en valeur les mets que je présente dedans. Ma conjointe ne pouvait pas être présente.

Après les présentations d’usage, j’ai parlé de mon intérêt pour l’ikebana, des cours de calligraphie que mon ami Thierry donne dans une association, et du temps, pluvieux. Luc a un intérêt marqué pour les bons repas, tout comme moi, et nous avons parlé de la meilleure façon de cuisiner le canard, ou encore de la cuisson de la sole. Quant à Tristan, il regardait si nous étions tous pourvus en nourriture et en boissons. Il passait de table en table avec un plateau, il débarrassait les assiettes vides et les garnissait de nouvelles denrées. La fin du repas arriva, et une promenade dans la serre fut proposée. Tous les convives étaient repus. Nous avons pris un café dans le lieu où les plantes exotiques poussent. C’était amusant d’être dans cet endroit chaud et rempli de végétaux inhabituels.

Nous avons tous écouté les précisions que le jardinier amateur nous apportait sur chacune des variétés. Des orchidées épiphytes et des ananas étaient exposés près de moi. J’ai pu les observer en détail. Quand je suis sorti, en même temps que tous les invités, le contraste avec la nuit glaciale m’a donné des frissons. Je suis rentré au plus vite dans la maison, bien chauffée, et j’ai salué tout le monde avant de prendre mon manteau et de repartir vers chez moi. Alors que je m’apprêtais à tourner ma clé de serrure dans ma porte, mon téléphone sonna. J’ai compris que ce n’était pas le mien dès que j’ai décroché. Avec Annick, nous avions interverti nos appareils téléphoniques. Nous avons donc été obligés de nous revoir le même soir.